Une trajectoire institutionnelle pour un nouveau modèle de référence universitaire

Dès le 1er janvier 2017, l’Université Clermont Auvergne coordonnera la restructuration du site universitaire dans le but de créer un nouveau modèle de référence pour une université intégrée. Ce processus comprendra, dans sa première phase, un stade expérimental qui sera in fine validé sur le long terme. La feuille de route institutionnelle comprend trois étapes importantes.

ÉTAPE 1 : Un pilotage stratégique intégrée

L’Université Clermont Auvergne est l’Université-cible du projet CAP 20-25 et sera en charge de la coordination territoriale (au sens de la Loi de 2013 sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche).

En exploitant les possibilités offertes par la Loi de 2013 sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche, l’Université Clermont Auvergne renforcera la restructuration du site universitaire et coordonnera le regroupement des Écoles d’ingénieurs (SIGMA Clermont, ISIMA et Polytech Clermont) en un Institut National Polytechnique (INP) intégré en son sein.

L’Université Clermont Auvergne coordonnera la définition et la mise en œuvre d’une stratégie partagée de formation, recherche, vie universitaire et rayonnement international, grâce à l’instauration d’un Conseil académique commun à l’ensemble des établissements du site. La création de ce Conseil académique commun va au-delà du cadre de CAP 20-25 (et de ce fait, il ne fait pas partie de la gouvernance de CAP 20-25 sensu stricto), mais elle représente une étape importante de la restructuration de l’Université-cible.

L’Université Clermont Auvergne poursuivra également la politique de signature commune des publications scientifiques et mettra en œuvre des diplômes universitaires sous le sceau « Université Clermont Auvergne ».. Elle organisera aussi la standardisation des procédures de recrutement pour tous les établissements (d’enseignement supérieur) partenaires, notamment à travers un travail collectif pour définir des profils d’emploi. Elle promouvra également les mutualisations et synergies entre les Écoles d’ingénieurs (SIGMA Clermont, ISIMA, et Polytech Clermont), en vue de préparer la création de l’INP.

ÉTAPE 2 : Un nouveau modèle d’université intégrée

L’Université Clermont Auvergne adaptera son statut pour créer et intégrer l’INP regroupant les Écoles d’ingénieurs relevant du Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche MENESR (SIGMA Clermont, ISIMA et Polytech Clermont). Cet INP bénéficiera au sein de l’Université-cible d’un statut lui garantissant une autonomie dans la gestion de ses ressources et de fonctionnement de ses instances, en lien avec les partenaires socio-économiques.

La création de l’INP permettra de promouvoir une politique de recherche et de formation plus intégrée entre les Écoles d’ingénieurs et assurera une plus grande perméabilité entre monde universitaire et monde des entreprises. Le label INP dynamisera l’ambition des Ecoles à l’échelle nationale et internationale et servira l’Université Clermont Auvergne en matière de formation d’ingénieurs, de recherche dans le domaine des sciences de l’ingénieur, de relations avec les entreprises et de culture entrepreneuriale et industrielle.

Ainsi, au sein de l’Université-cible, l’INP portera l’ensemble des modules de cours pluridisciplinaires dédiés à la transition vers la technologie numérique, tel que défini dans les actions du programme “LEARN’in Auvergne” (avec une accréditation de cette offre de formation par le Ministère lors de la prochaine vague, en 2020). L’INP coordonnera également les politiques d’innovation et de l’entrepreneuriat étudiant.

Les Écoles d’ingénieurs relevant d’autres ministères (VetAgro Sup et l’École d’Architecture de Clermont-Ferrand), seront associées à l’Université Clermont Auvergne en 2017, et deviendront ensuite des écoles associées à l’INP. Elles vont donc enrichir la stratégie commune de recherche et de formation dans le domaine de l’ingénierie et pourront être rejointes ultérieurement dans cette association par d’autres Écoles d’ingénieurs (par ex. AgroParisTech). Une telle restructuration viendra renforcer leur coopération, basée sur leurs synergies et transversalités. Elle sera mise en œuvre dès que l’INP sera opérationnel. Cette structuration, qui aura l’aval de plusieurs ministères, sera une première en France et elle confortera la dynamique de restructuration de l’ensemble du site universitaire, tout en favorisant la visibilité internationale.

ÉTAPE 3 : Une université d’excellence

La phase finale de l’initiative CAP 20-25 consiste à mettre en œuvre une politique du site encore plus intégrée. Cette stratégie englobera tous les sujets en rapport avec la politique scientifique, l’offre générale en matière d’éducation et de formation (y compris l’apprentissage continu), le développement international, la vie étudiante et la diffusion de questions scientifiques et technologiques.

Suite aux processus de restructuration conduit au sein de CAP 20-25, la marque « Université Clermont Auvergne » sera le fer de lance du développement en matière d’enseignement supérieur et de recherche du site au niveau international. L’Université Clermont Auvergne montrera sa capacité à développer et intégrer un INP fortement adossé à la recherche et visible à l’échelle nationale et internationale, en conciliant le maintien de l’inscription de chaque école dans de leurs réseaux d’excellence et l’intégration de l’INP dans la stratégie du site (via l’Université cible). La prolongation du statut expérimental dépendra des dispositions législatives alors en vigueur et également de la prise en compte des conclusions de la phase expérimentale.