Les 4 challenges scientifiques stratégiques du projet CAP 20-25, qui renvoient au développement de secteurs majeurs de l’économie de l’Auvergne, à savoir l’agriculture, l’industrie, la santé et l’environnement, s’inscrivent aussi dans la lignée des orientations stratégiques territoriales définies par le Plan Régional pour l’Enseignement supérieur et la recherche. Ils intègrent aussi les dispositifs d’excellence issus des appels à projets du PIA 1 et ils sont en cohérence avec les thèmes de la Stratégie européenne de spécialisation intelligente pour renforcer la continuité et les relations entre recherche et innovation.

Par ailleurs, ces challenges s’articulent autour des livrables majeurs et emblématiques du partenariat étroit entre le site académique et les partenaires socio-économiques, qui se développera davantage dans le cadre du CAP 20-25. Ces livrables constitueront un ensemble unique de structures et d’infrastructures public-privé: le laboratoire partagé avec Michelin sera le premier de ce type pour un groupe industriel de cette envergure; le living lab sur les grandes cultures sera l’un des premiers de sa catégorie dans le monde (en termes d’ampleur et d’impact sur le territoire); des dispositifs expérimentaux à l’échelle de la ville vont aussi être développés dans le domaine de la mobilité humaine (actions préventives et formation sur la prévention par l’intermédiaire d’hôpitaux, de maisons de retraite, etc.) et la réduction des risques volcaniques (notamment pour les zones urbaines à proximité des volcans actifs, afin d’explorer les liens entre risques volcaniques et politiques publiques dans les pays en développement).

Au terme de sa structuration institutionnelle, l’Université-cible poursuivra sa construction pour assurer le développement et le déploiement des structures et dispositifs public-privé du projet. Ces partenariats joueront un rôle vital par leur rôle sur la dynamique de la stratégie intégrée et le renforcement de la coopération entre la communauté académique et les représentants du monde socio-économique. À cet égard, les laboratoires partagés représentent des moyens privilégiés d’impliquer la sphère socio-économique dans CAP 20-25, et un second laboratoire partagé avec Michelin (dédié à la modélisation et à la simulation de polymères) ainsi qu’un second Living Lab sur l’élevage en montagne sont prévus.