Dans la logique des recommandations du jury, le nouveau projet, CAP 20-25, met en œuvre une transformation profonde de la dynamique du site universitaire de Clermont-Ferrand. C’est ainsi que la fusion des deux universités clermontoises traduite dans la création de l’Université Clermont Auvergne est aujourd’hui une réalité (décret de création promulgué au journal officiel de la république française le 15 Septembre 2016 pour une université fonctionnelle au 1er Janvier 2017).

Dans la même dynamique de transformation, l’université comprendra en son sein, dès 2020, un Institut National Polytechnique. Cet institut regroupera l’Ecole d’ingénieurs SIGMA Clermont, les deux écoles d’ingénieurs interne à l’université, Polytech Clermont et ISIMA, et permettra l’implication des autres écoles pour promouvoir une politique de recherche plus intégrée et une politique de formation qui associe, au bénéfice de tous, les forces en ingénierie spécifiques du site tant académiques que socio-économiques.

Cette nouvelle structuration, qui modifie de manière radicale l’organisation de la place universitaire de Clermont dans ses différentes composantes, permet d’installer une gouvernance du projet CAP 20-25 simple et efficace. En effet, la stratégie (recherche, formation, ressources humaines…), les décisions et les orientations budgétaires seront prises par l’Université Clermont Auvergne, établissement porteur et responsable du projet CAP 20-25.

Par ailleurs, cette nouvelle structuration s’accompagne d’engagements inédits dans des partenariats public-privé. C’est ainsi, par exemple, que la coopération intensifiée avec la manufacture Michelin se traduit par la création d’un laboratoire partagé – le premier au monde pour Michelin – entre l’entreprise et la nouvelle université. De même la coopération avec l’entreprise Limagrain a conduit à la création conjointe d’un Living Lab: le laboratoire d’innovation territoriale pour les grandes cultures en Auvergne (LIT).

Le projet CAP 20-25 intègre donc les compétences scientifiques les plus élaborées du site et participe à exprimer et à renforcer l’identité du territoire de l’Auvergne. Dans un environnement naturellement favorable à une indéniable qualité de vie, il porte l’ambition de contribuer de manière majeure aux évolutions scientifiques, technologiques, environnementales et comportementales indispensables à la conception de « modèles de vie et de productions durables », qui constituent le concept central du projet et participent à l’identité du site.

Cette ambition se décline selon quatre orientations scientifiques stratégiques.

  • D’abord, celle des agro-écosystèmes durables dans un contexte de changement global : Optimiser l’intégration des systèmes agricoles (céréales et herbivores) dans leur environnement et augmenter leurs performances techniques, environnementales et sociétales ;
  • Ensuite, celle des systèmes et services innovants pour la production et les transports : Développer des briques technologiques sur les questions liées à la coopération homme-robot (systèmes robotiques autonomes et nouvelles technologies d’information/communication);
  • Encore, celle de la mobilité personnalisée comme facteur clé de la santé : formuler des solutions novatrices, interdisciplinaires, pour favoriser, préventivement ou de manière curative, la mobilité des personnes, facteur essentiel de leur santé, en explorant la fonction musculaire et des facteurs affectant les capacités motrices.
  • Enfin, celle des risques catastrophiques et la vulnérabilité socio-économique : Etudier les interactions complexes entre sociétés et catastrophes naturelles, notamment les risques volcaniques dans les pays en voie de développement et les étapes entre les résultats de la recherche et les décisions politiques.

Ces orientations sont en étroite correspondance avec le développement des filières économiques du territoire d’Auvergne (agriculture, industrie, santé et environnement). Par ailleurs, elles incluent naturellement les dispositifs d’excellence issus des appels à projets du premier Programme des Investissements d’Avenir, et sont en cohérence avec les domaines clés de la stratégie de spécialisation intelligente S3 pour l’Auvergne et leur articulation avec le programme cadre H2020.

Ces orientations seront mises en œuvre en développant une stratégie d’innovation multimodale associant, pour chacune, la pluralité disciplinaire, de partenariats et de performances (économiques, sociétales et environnementales). La taille (humaine) du site, la transformation universitaire réalisée, qui rend efficace une gouvernance au plus près des orientations, sont autant de facteurs favorables pour assurer la cohérence du projet au fur et à mesure de son déploiement.

La mise en œuvre de CAP 20-25 se réalisera dans les six domaines suivants:

Recherche : Le projet portera sur le développement de quatre orientations scientifiques stratégiques qui bénéficient de liens privilégiés avec les industriels majeurs du site et concernent des enjeux sociétaux fondamentaux, tels que l’adaptation aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles, la qualité de vie des personnes et l’efficacité des systèmes de production.

Formation : La formation est caractérisée par deux éléments. D’abord, l’ensemble des diplômes nationaux portés par les établissements impliqués dans le projet seront délivrés sous le sceau unique «Université Clermont Auvergne». Ensuite, au travers du programme “LEARN’in Auvergne” et en lien avec les quatre orientations scientifiques stratégiques, sera mis en place un ensemble de modules pluridisciplinaires (intégrables dans les différentes formations de niveau master, ingénieur et doctorat et aussi en formation continue) qui visera à appréhender les enjeux scientifiques, technologiques, éthiques, juridiques, comportementaux de la révolution technologique numérique. Il est en effet essentiel de préparer nos étudiants et acteurs du monde socio-économique à la maitrise de ce nouvel univers professionnel et personnel pour leur permettre de s’adapter aux exigences des métiers de demain. L’intégration du numérique dans l’enseignement et l’innovation pédagogique et les liens avec la recherche en informatique, en Intelligence artificielle, en sciences de la cognition fournissent au projet CAP 20-25 les moyens de cette ambition.

Transfert : Une structuration des services supports à l’innovation et au transfert technologique par le programme « Hub Innovergne » (création d’entreprise innovante, transfert direct et recherche partenariale), simplifiera les processus d’innovation pour tous les acteurs du site : les étudiants ayant acquis un esprit entrepreneurial, les chercheurs qui souhaitent concrétiser leurs inventions dans des applications commerciales, et les industriels en quête de solutions innovantes.

Stratégie internationale : Le programme “WOW!” (Wide Open to the World) s’appuiera sur un ensemble de dispositifs d’accueil, de mobilité et d’ingénierie de projets internationaux, et sur la mise en œuvre de réseaux-alliances et de laboratoires internationaux.

Politique des talents : Une politique ambitieuse de ressources humaines inclura : un programme de chaires d’excellence pour recruter des chercheurs et post-doctorants de haut niveau; un processus de titularisation (programme « tenure track ») pour des candidats ayant démontré leur excellence durant une période de probation et la mise en place d’une académie CAP 20-25 “sans murs”, qui distinguera des chercheurs et enseignants-chercheurs pour l’excellence de leur recherche, selon une reconnaissance internationale.

Vie étudiante : l’objectif est d’offrir aux étudiants un cadre de vie attractif et épanouissant. Une démarche collaborative Ville-Université s’attachera à installer dans des espaces dédiés les moyens logistiques multimodaux pour des pratiques diversifiées liées à la culture, aux activités sportives, aux engagements individuels et collectifs. L’université et les étudiants dans la ville seront la marque du partage entre générations.

Ainsi CAP 20-25 est un projet dont l’ambition s’attache à intégrer la diversité d’excellences choisies, pour faire du territoire universitaire d’Auvergne, en relation étroite avec ses partenaires industriels de niveau mondial comme avec les réseaux de PME, une référence nationale et internationale, dans un environnement naturel d’exception, pour qui souhaite se former et faire de la recherche au meilleur niveau.